L’Office nationale des statistiques (ONS) a publié, aujourd’hui, un rapport sur les prix globaux à la consommation enregistrés durant le mois de janvier écoulé par rapport à décembre 2015 et janvier 2015. Hormis quelques exceptions, l’ensemble des produits à la consommation et les services ont connu des hausses en ce mois de janvier 2016.

Concernant les baisses, l’ONS évoque la pomme de terre dont les prix se sont infléchis respectivement de 30,91% et 3,93% par rapport à décembre 2015, le mois d’avant et janvier 2015 (le même mois de l’année d’avant).

Advertisement

La même tendance baissière a été enregistré pour les viandes, -9,56% et -16,32%, et les œufs, -16,43% et -3,02%. Pour le reste, il n’y a que des hausses.

Les fruits frais ont connu des hausses de +18,64% par rapport à décembre 2015, et +9,78% par rapport à janvier 2015. De même pour les poissons frais (+12,39% et +5,38%), les pains, les céréales (+8,62% et +2,93%) et le paquet de farine de blé de 1 kg (+40,24% et +15,42%).

Pour les produits non alimentaires, les consommateurs algériens ont du dépenser plus en janvier 2016. L’habillement et les chaussures ont connu des hausses de +12,2% et +2,31%, le logement (+5,73% et +3,45%), les meubles et articles d’ameublement (+5,02% et 0%), santé et hygiène corporelle (+7,5% et 0%), transports et communication (+7,01% et +2,09%) et finalement l’éducation, culture et loisirs (+3,82% et -7,91%).

L’ONS a rappelé, en outre, la hausse de 35,9% des prix des carburants. Ceux là sont fixés par l’Etat et ne répondent pas comme le reste à la logique de l’offre et la demande.

Elyas Nour