Ce samedi matin, plus de 200 policiers ont encerclé la Maison des syndicats, à Dar El-Beïda, à l’est d’Alger. Ils ont brutalement interpellé, vers 10 H 30, au moins huit militants et syndicalistes autonomes qui devaient préparer une réunion en vue de lancer un appel à la mobilisation contre la loi de finances 2016 et la révision constitutionnelle, a-t-on appris de plusieurs sources concordantes. 

Parmi les personnes arrêtées, on retrouve le président de la Ligue algérienne des droits de l’Homme (LADDH), Maître Salah Debbouz ainsi que Hacene Ferhati, membre de l’association SOS Disparus et militant des droits de l’Homme. Les policiers ont violemment empêché le déroulement de cette réunion. Toute personne qui s’est aventurée à pénétrer à l’intérieur de la Maison des Syndicats a été interpellée manu militari.