Une opération chirurgicale d’implantation d’un stimulateur cardiaque a été effectuée « avec succès » sur un sexagénaire à l’hôpital Mohamed Boudiaf d’Aïn-Sefra (Naâma).

Cette intervention, qui consiste à implanter un appareil appelé stimulateur cardiaque qui contrôle le rythme et les battements cardiaques, a été menée, mardi, sous la conduite d’un chirurgien-cardiologue. Cette intervention, première du genre dans la wilaya de Naâma, a permis de normaliser les impulsions cardiaques d’un patient admis dans un état critique à l’hôpital, a précisé le responsable du service des urgences de l’hôpital, Belkacem Ezzaïr.

Servant à traiter les arythmies ou battements cardiaques anormaux des malades qui ne réagissent pas au traitement médicamenteux, cette intervention permettra à plusieurs malades de l’Algérie profonde, souffrant du même problème, de vivre normalement.

Le responsable de cette intervention a expliqué que l’implantation du stimulateur « pacemaker » permettra de rétablir le rythme cardiaque normal du malade et lui éviter des complications liées à une insuffisance cardiaque telle que les essoufflements. Aujourd’hui, le malade est en convalescence et son état est stable, selon les médecins traitants.

Notons que l’établissement public hospitalier d’Aïn-Sefra a bénéficié de nouveaux matériels médicaux, dont des électrocardiogrammes (ECG), un équipement d’imagerie à résonance magnétique (IRM) et de cœlioscopie en vue de permettre d’effectuer des interventions chirurgicales et éviter les déplacements des malades pour motifs de soins vers d’autres régions du pays.

Nourhane S.

Notez cet article