C’est devenu une règle à la JSK. Il n’y a plus une saison qui passe sans que l’équipe phare de Kabylie ne consomme au moins trois entraîneurs.

Le français, Dominique Bijotat, en place dès la troisième journée du championnat de Ligue 1, a annoncé, aujourd’hui, son départ de la barre technique des Canaris. La défaite, hier, par 3 à 0, à Bechar, face à la JS Saoura, n’a été que celle de trop. Désormais, la JSK occupe la 12e place, avec 26 points, à trois points seulement du premier relégable. Cette situation irrite fortement les supporters, d’autant plus que leur équipe avait déjà vécu le même cauchemar la saison dernière lorsque la JSK n’a échappé à la relégation qu’à deux  journée de la fin du championnat.

Advertisement

Selon des sources proches du club, le président du club kabyle, Mohand Cherif Hannachi, va faire appel à Kamel Mouassa, qui a déjà eu à diriger la JSK, pour remplacer le Français.

A noter que Hannachi est recordman du monde du nombre d’entraîneurs consommés. Il en est à près d’une vingtaine en 10 ans.

Elyas Nour