Le prix Sanofi Algérie de la recherche en Santé a été remis à trois jeunes chercheurs, sur un ensemble de 31 candidatures. Le premier prix, dont la valeur est de 2 millions de dinars (200 millions de centimes), a été remporté par Belaâloui Ghania, de l’Université Hadj Lakhdar de Batna, pour son travail sur le gène responsable du cancer du sein.

Cette étude a touché un échantillon de 240 femmes atteintes et saines et qui porte le titre «ADRA2A germline gene polymorphism is associated to  the severity, but not to the risk, of breast cancer».

Le deuxième prix, d’un montant d’un million de dinars (100 millions de centimes), a été remis à El Mecherfi Kamel Eddine, de l’Université des Sciences et Technologie Ahmed Ben Bella d’Oran, pour une étude qui traite des allergies aux protéines de lait de vache chez  les enfants, portant le titre «Intérêts des biopuces à allergènes dans le diagnostic de l’allergie aux protéines du lait de vache».

Le troisième prix, de 500 000 dinars (50 millions de centimes) a été décroché par Zebboudj Abderezak, de l’USTHB deBab Ezzouar à Alger, pour son travail intitulé «Etude comparative des effets antinéoplasiques de l’As2O3 et du NaAsO2 sur les tumeurs associées à l’EBV».

Rappelons que le prix Sanofi Algérie de la recherche en santé a été lancé en 2013, par le Dr Elias Zerhouni, algéro-américain, président du département recherche et développement chez Sanofi. Celui-ci avait été de 2002 à 2008 directeur des National Institutes of Health (NIH) aux Etats-Unis.

Elyas Nour