La Fédération internationale de football (Fifa) a affirmé clairement, ahier, dans un communiqué, que les deux joueurs algériens Youcef Belaïli (USM Alger) et Rafik Boussaïd (RC Arba), suspendus au mois de septembre de l’année dernière par la FAF pour dopage, avaient consommé de la cocaïne.

«Mohamed Youcef Belaïli et Rafik Boussaïd ont été suspendus par la commission de discipline de la Fédération algérienne de football (FAF) de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) pour une durée de quatre ans, après avoir été contrôlés positifs à la cocaïne», indique l’instance internationale, qui a rendu public ce communiqué pour annoncer que «la Commission de discipline de la FIFA a étendu à l’échelle internationale les suspensions infligées par les organes juridictionnels de la FAF à trois joueurs pour violation des règles antidopage».

Le troisième joueur est Kheïreddine Merzougui du MC Alger, également suspendu pour quatre ans après avoir été contrôlé positif à la methylhexaneamine.

Même si dans les cercles initiés on savait que Belaïli et Boussaïd avaient été contrôlés positifs à une drogue dure, la FAF s’est toujours refusée de l’annoncer publiquement, se contentant d’évoquer «une substance interdite».

Elyas Nour

Notez cet article