C’est un véritable cri de détresse qui court actuellement sur les réseaux sociaux, celui d’un père impuissant devant la pathologie impitoyable qui ronge sa fille. Le malheureux supplie les âmes charitables de lui venir en aide pour pouvoir, peut-être, revoir sa fille, Maria, en bonne santé.

C’est la campagne de solidarité ayant permis à la petite Bouchra de se faire soigner à l’étranger qui a motivé ce père de famille qui croyait sa fille condamnée. Le site internet «CotiZup» a constitué le réceptacle de cette solidarité populaire. « C’est une véritable lueur d’espoir pour nous», déclare le père. Il explique dans son poste sur le site en question que sa fille unique souffre d’une atrésie des voies biliaires et fait régulièrement des séjours à l’hôpital. «Elle a besoin d’une opération de transplantation du foie sur donneur vivant dans les plus brefs délais», écrit-il, ajoutant qu’«ici en Algérie, il n’y a pas de telles opérations et que sa fille cesserait de vivre si elle n’est pas transplantée rapidement».

L’intervention chirurgicale lourde dont devront faire l’objet Maria âgée de 8 mois et sa mère, qui est le donneur vivant, est estimée à 220 000 euros et ce, sans les soins d’accompagnement poste-opératoires, une somme énorme pour ce modeste père de famille. «Vérifiez vous-même», exhorte le père de Maria dans un ultime geste de désespoirl.

Espérons que son appel trouvera écho et suscitera la compassion et l’empathie. «L’essentiel est de nous aider chaque un à son niveau et chaque un selon ses propres capacités», réitère le brave homme, dont voici les coordonnées : +00 213 5 56 16 27 84.

Massinissa M. 

Notez cet article