Valencia's Algerian midfielder Sofiane Feghouli reacts during the UEFA Champions League round of 16 second leg football match Paris Saint-Germain vs Valencia, on March 6, 2013 at the Parc-des-Princes stadium in Paris. AFP PHOTO / FRANCK FIFE (Photo credit should read FRANCK FIFE/AFP/Getty Images)

L’international algérien, Sofiane Feghouli, fait encore parler de lui cette semaine. Son club espagnol, Valence, a annoncé, hier, sur son site officiel, l'ouverture d'une procédure disciplinaire à son encontre.

Sofiane Feghouli est suspendu jusqu’à son passage devant les membres de la commission de discipline. Par «problème disciplinaire», Valence fait allusion à deux absences. La première s’était produite, mardi dernier, au retour du stage de l’équipe national. Le joueur n’avait pas rejoint à temps les entraînements de son équipe évoquant un retard du vol de France vers l’Espagne. La seconde absence a été enregistrée, avant-hier. Ne figurant pas parmi les 18, Feghouli a été convoqué pour prendre part à l’entraînement des joueurs remplaçants et de la réserve. Ce qu’il n’a pas apprécié, décidant de boycotter la séance.

Advertisement

Le joueura saisi le syndicat des footballeurs espagnols (AFE) dont le président, Luis Manuel Rubiales, a affirmé, aujourd’hui, qu’il allait défendre les intérêts de Feghouli et qu’il allait rencontrer «très prochainement» les responsables de Valence pour tenter de trouver un accord consensuel.

D’après lui, Feghouli, tout en jugeant que la réaction de la direction du club est «excessive», est prêt à reconnaître une partie des faits qui lui sont reprochés. Le syndicat rappelle que dans pareils cas, la sanction est de cinq jours de suspension sans solde et de 10 000 à 15 000 euros d’amende.

Elyas Nour