Signé en décembre dernier à Washington, le décret portant création de l’école américaine en Algérie est publié dans le dernier journal officiel. 

Le document, signé par l’ambassadeur d’Algérie à Washington et le secrétaire d’Etat adjoint américain au Moyen-Orient, énumère les conditions d’accès et les conditions d’exercice de cette école en Algérie. «L’école a pour vocation de scolariser des élèves américains ainsi que d’autres élèves provenant d’établissements anglophones, y compris des élèves de nationalité algérienne, en particulier, les enfants des agents de l’Etat appelés à exercer à l’étranger», indique le premier article qui définit l’école. Cependant, les portes ne sont pas définitivement fermées pour les autres algériens. «Sous réserve de la disponibilité des places, l’école prévoit d’accueillir les élèves dont la connaissance de l’anglais est  suffisante  pour  suivre  les  cours d’instruction», indique le document.

Les programmes de cette école, qui pourra donner des cours aux enfants de préscolaire, sont inspirées du programme américain. Mais, la partie algérienne exige des cours en arabe et d’histoire algérienne.

Quand au financement, il est pris en charge par la partie américaine. Le gouvernement algérien, qui se réserve le droit d’ouvrir une école similaire aux USA, offre par contre des facilités et des exonérations fiscales.

Le personnel de l’école sera recruté en Algérie et à l’étranger. Le personnel étranger aura droit, selon la loi, à des  facilités diverses.

Pour plus de détails: http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/2016/F2016018.pdf

Essaïd Wakli

Notez cet article