Les principaux pays producteurs de pétrole, à l’exception de l’Iran, se réunissent, aujourd’hui dimanche, à Doha, pour discuter d’un éventuel gel de la production de brut.

Au total, 23 pays, membres ou non de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), ont dépêché des représentants au Qatar pour la réunion ministérielle des pays producteurs de pétrole. Bien que les principaux participants, tels la Russie, l’Arabie saoudite et le Qatar, se montrent très discrets concernant les détails de ces négociations, quelques éléments sont quand même parvenus aux rédactions des médias internationaux évoquant un nouveau projet d’accord.

L’agence Reuters évoque  un possible accord prévoyant que «tous les États membres de l’OPEP doivent s’associer aux décisions prises dans le cadre de la réunion du 17 avril».

Cette modification du projet pourrait devenir un obstacle à la conclusion d’un accord contraignant puisque l’Iran, membre de l’OPEP et gros producteur, a décidé de ne pas prendre part à la réunion de Doha.

M. Mansour