Le ministère de la Communication envisage d’empêcher la vente du groupe de presse El Khabar à Issad Rebrab. Le département de Hamid Grine a introduit une action en référé en vue de bloquer la transaction, apprend-t-on de source sûre.

Le ministère de la Communication s’appuie essentiellement sur l’article 25 de la loi sur l’information. «Une même personne morale de droit algérien ne peut posséder, contrôler ou diriger qu’une seule publication périodique d’information générale de même périodicité éditée en Algérie», indique ainsi l’article qui ne s’applique pas aux autres monopoles, à l’instar de celui qu’exerce Haddad avec ses deux journaux, le temps d’Algérie et Waqt El Djazaïr. Ces deux journaux sont agrées avant la publication de cette loi.

Lors d’une conférence de presse tenue à Alger en début de semaine, le ministre de la Communication, Hamid Grine, avait indiqué que son département «allait regarder la loi pour voir si ce rachat était légal ou pas».

Les actionnaires du journal El Khabar ont conclu, le 2 avril dernier, un accord avec le patron de Cévital, Issad Rebrab, pour la vente de 98% des actions du groupe de presse qui comprend un quotidien, une chaîne de télévision, deux sociétés de distribution et cinq imprimeries gérées en copropriété avec le journal francophone El Watan.

Essaïd Wakli