Le Front Polisario se prépare-t-il à radicaliser son combat ? En tout cas, les responsables sahraouis se préparent à toutes les éventualités, y compris à un conflit armé.

Dans une déclaration faite à l’APS, hier, le chef de la 2ème région militaire du Sahara Occidental, Mahfoud Zein, a indiqué que «l’Armée de libération populaire sahraouie (ALPS), qui, a-t-il tenu de le préciser, a effectué, samedi dernier, des manœuvres dans la région d’Aghouinit (territoires libérés) est prête à affronter l’occupation marocaine à tout moment», ajoutant : «L’ALPS dispose de suffisamment d’armes pour affronter l’ennemi marocain dans tous les cas».

Il faut rappeler que les autorités marocaines avaient pris, le mois dernier, la décision de réduire la composante politique et civile de la Minurso, la mission des Nations-Unis pour le Sahara Occidental, de manière unilatérale.

Le Conseil de sécurité doit, pour sa part, se réunir le 28 du mois en cours pour décider de la prolongation ou non du mandat de la Minurso qui prendra fin le 30 du même mois, une prolongation évidemment rejetée par le Maroc.

Les responsables sahraouis, eux, se préparent à l’éventualité d’un recul des Nations-Unis, par le biais de son conseil de sécurité, sur cette question. Ces manœuvres entrent, donc, dans le cadre de la préparation du Front Polisario à toutes les éventualités, y compris à la reprise des armes.

Elyas Nour