Des Algériens faisant la queue pour quémander un bout de viande, des personnes malades qui meurent dans les nids d’oueds et des millions de familles qui se nourrissent, le Ramadhan, grâce à un colis alimentaire distribué par l’Etat. En dépit des sommes astronomiques consacrées par les autorités à la préservation de la paix sociale, les inégalités minent profondément notre société. Pis encore, la pauvreté s’accentue et prend de nouvelles formes. Des catégories entières de la population algériennes sombrent dans la précarité au vu et au su des hauts responsables qui entretiennent un train de vie insolemment princier. Dans ce nouveau numéro de l’émission « Abdou Sans Tabou », préparé et animé par notre rédacteur en chef, Abdou Semmar, cette thématique est explorée de fond en comble.