Dix-sept personnes font actuellement l’objet d’une enquête judiciaire en relation avec l’affaire de l’évasion du baron de la drogue, H. Oussama, de l’établissement pénitentiaire d’El Harrach. Les résultats préliminaires font état de l’implication de son avocate, de membres de sa famille ainsi que de plusieurs agents de sécurité de cette même prison.    

Le procureur de la République près le tribunal d’El-Harrach a interrogé, hier vendredi, 17 personnes suspectées d’être impliquées dans l’affaire de l’évasion d’un baron de la drogue du pénitencier d’El-Harrach. Les premiers résultats de l’enquête menée par la police judiciaire font état de l’implication de plusieurs personnes, dont l’avocat du détenu, des membres de sa famille et des agents de sécurité de l’établissement pénitentiaire.

Les 17 personnes présentes vendredi au tribunal d’El-Harrach ont fait l’objet d’une instruction judiciaire pour association de malfaiteurs, complicité et aide et assistance à un détenu dans son évasion. Des mandats de dépôt et des placements sous contrôle judiciaire ont été ordonnés contre dix d’entre eux et des mandats d’arrêt ont été émis contre ceux en état fuite.

M.M.