Les communes à caractère agricole connaissent un grave déficit financier. Sur les 1 541 communes que compte le pays, 958 sont agricoles et la plupart d’entre elles vivent des dotations de l’État.

Les chiffres sont sans appel: le nombre des communes agricoles jouissant d’une bonne santé financière est de 103 sur un total de 958, soit 6% de l’ensemble, tandis que celles qui ont une situation financière estimée « moyenne » sont au nombre de 480 (32%). Selon les mêmes statistiques, les 583 communes à caractère agropastoral connaissent des difficultés financières et sont totalement dépendantes de l’État.

C’est le directeur des ressources et de la solidarité financière locale auprès du ministère de l’Intérieur, Azzedine Kerri, qui a fait, lors des 3èmes rencontres algéro-françaises des maires et responsables des collectivités territoriales, un exposé sur la situation, en prélude à l’annonce d’une reforme fiscale locale qui sera introduite dans le cadre de la loi de finances 2017, et dans laquelle il sera possible aux communes de lever des impôts locaux.

Le responsable a également évoqué un système de prêt à travers lequel les collectivités jouissant d’une bonne santé financière pourront accorder des prêts aux communes défavorisées, même si ces dernières ne relèvent pas de la même wilaya.

Massi M.

 

Notez cet article