La religion prend une place très importante dans la vie des Algériens, une place tellement importante que tout le reste passe au second plan. Une enquête d’opinion réalisée par l’agence tunisienne Sigma Conseil, menée en partenariat avec l’Observatoire arabe des religions et des libertés (OARL) et la fondation allemande Konrad Adenauer, révèle des chiffres très significatifs sur la relation qu’entretiennent les Algériens avec la religion. 

Ainsi, 58,5 % des sondés algériens se définissent, d’abord, comme musulmans avant d’être algériens, arabes ou berbères. Ils sont à peine 30 % à se considérer comme algériens avant d’être musulmans. D’autre part, 79,6 des sondés algériens estiment que l’identité religieuse est beaucoup plus importante que l’identité nationale. 76,9 % des Algériens affirment prier régulièrement et 96,4 % reconnaissent qu’ils observent le jeûne du ramadan. 94,5 % des Algériens soutiennent le hidjab et 34 % d’entre eux soutiennent le droit de porter le voile intégral. Encore plus surprenant, 59,5 % des Algériens soutiennent le kamis que portent les hommes religieux. Enfin, 94 % des sondés considèrent que l’Islam est très important dans leur vie personnelle.