La moitié des terrains attribués aux investisseurs pour des projets industriels ne sont pas exploités. C’est ce qu’a affirmé aujourd’hui, le ministre de l’Industrie et des mines Abdessalam Bouchouareb, lors d’une rencontre avec les cadres du secteur.

«Entre 40 et 50% du foncier industriel dégagé ces dernières années pour les investisseurs ne sont pas consommés», a-t-il déclaré, ajoutant : «La raison principale de cette non-exploitation du foncier constatée après une étude d’évaluation réalisée par le ministère est notamment le manque de maturation des projets pour lesquels ces terrains ont été octroyés».

Advertisement

Il faut dire que des dizaines de projets n’ont pu voir le jour à cause de ce déficit. Certains investisseurs ont du recourir au foncier privé, rendant leurs investissements encore plus lourds. Que fait l’Etat alors pour récupérer ces terrains inexploités ? Le ministre n’en dira pas plus.

Rappelons que des mesures ont été introduites dans la loi de finance complémentaire de 2015 «sanctionnant» les bénéficiaires des terrains inutilisés.

Elyas Nour