Automobile/ Les voitures neuves vont devenir de plus en plus rares en Algérie

0
558

Les véhicules neufs vont manquer cruellement dans les mois à venir sur le marché. Les licences d’importation seront signées, ce dimanche, par le ministre du Commerce et elles pourront être retirées par les concessionnaires agréés, à partir de lundi, auprès des directions du commerce des wilayas. 

Le directeur du commerce au ministère éponyme, Saïd Djallab, a indiqué que seuls 40 concessionnaires ont été retenus par le ministère du Commerce pour bénéficier de ces licences. En clair, cela signifie que le nombre de voitures neuves importées sera très limité.

En effet, le quota total des véhicules importés ne devrait pas dépasser les 150.000, à raison de 30.000 par concessionnaire et ce, quelque soit le nombre de marques représentées par ce dernier, affirme, ce dimanche matin, sur les ondes de la radio Chaîne III, Saïd Djellab.

Cette limitation de l’importation permettra à l’Algérie de faire l’économie de 2,5 milliards de dollars, se réjouit ce haut cadre. Cependant, elle ne manquera pas de provoquer une pénurie des véhicules neufs sur le marché algérien et leurs prix vont encore augmenter dans les mois à venir sans compter l’impact des nouvelles taxes décidées par la Loi de Finances 2016. Une voiture neuve sera donc un véritable luxe que très peu d’Algériens pourront se le permettre.