C’est officiel. Le projets du permis de conduire et de la carte grise biométriques viennent d’être adoptés par le gouvernement. D’ici la fin de l’année en cours,  les Algériens devront retirer leurs nouveaux documents. 

Mais comment les Algériens doivent compter leurs points afin de ne pas les perdre ? Le  directeur des transports terrestres au ministère des Transports, Salem Salhi, a répondu à cette question ce jeudi sur les ondes de la Radio nationale. Il faut, d’abord, savoir que les  infractions ont été classées suivant quatre catégories donnant lieu au retrait de 1 à 6 points.  Quant aux actes classés dans la catégorie des délits, il est prévu le retrait de 10 points à la fois. Par ailleurs, en cas de non paiement de l’amende forfaitaire, liée aux contraventions, au bout de 30 jours, deux (2) points supplémentaires seront automatiquement retirés du permis.

Cependant, l’automobiliste aura la possibilité de récupérer ses points. Il suffit juste qu’il ne commette aucune infraction au cours d’une période s’étalant de 3 à 4 ans depuis la dernière infraction relevée, ou s’il suit une formation en conduite à ses frais. Mais lorsque le solde de points est à zéro, le permis de conduire est alors retiré à l’automobiliste, et le conducteur est alors soumis à l’obligation de refaire sa formation au bout d’une période de six (6) mois. C’est uniquement à ce moment-là qu’il pourra postuler pour un nouveau permis de conduire.

Notez cet article