Les fonds marins algériens sont de de plus en plus envahis de déchets. Les militants écologistes et volontaires qui s’activent pour lancer des campagnes de nettoyage de nos plages tirent  la sonnette d’alarme sur la situation.

En Algérie, il n’ y a pas que les plages qui sont sales. A des dizaines de mètres sous la surface des eaux, sommeille une réalité encore plus alarmante. La plupart des déchets jetés dans la mer ont tendance à s’enfoncer lentement vers le bas pour recouvrir tapisser les fonds marins. On retrouve des objets en plastique particulièrement dangereux pour la biodiversité, du métal avec des canettes et des boîtes de conserve, du verre, du carton, du bois, du tissu et même des pneus ! Tout est bon à jeter à la mer en Algérie.

Ce week-end, au port de Tamentfoust (ex-La Pérouse), à l’est d’Alger, des plongeurs volontaires ont organisé une journée de nettoyage du fond marin. Les photos des déchets récupérés font tout simplement froid dans le dos. De l’avis unanime des participants, il est urgent d’entamer une campagne pour sensibiliser l’ensemble des usagers de la mer en Algérie au sujet des dangers de la pollution des fonds marins.

Il faut des opérations similaires durant « toute l’année car pour tout dépolluer, il en faudra une éternité », affirme le militant Amar Adjili qui parcourt, avec ses compagnons, les plages du centre du pays depuis plus deux mois, afin de les nettoyer des tonnes de déchets qui les dénaturent. 

Pollution

pollution 2

Notez cet article