Dans peu de temps, les Algériens auront à changer les plaques d’immatriculation de leurs véhicules. Les nouvelles, seront alphanumériques. En d’autres termes, en plus des chiffres, elles contiendront également des lettres.

C’est ce qu’a indiqué, aujourd’hui, Lyes Mehieddine, le chargé du dossier des cartes grises biométriques au niveau du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, lors d’une conférence de presse. La nouvelle carte ne changera pas. Elle «accompagnera de manière  permanente le véhicule tant qu’il est en circulation», a-t-il indiqué.

Le même responsable a signalé qu’en plus des attributions naturelles de la carte grise (information concernant le véhicule et le conducteur), la nouvelle carte comprendra également des données sur le «contrôle du véhicule, l’assurance et même à la rationalisation de la consommation de carburant».

Rappelons qu’en plus de la carte grise, le ministère de l’Intérieur va également lancer le permis de conduire biométrique. Celui-ci sera «à point». En d’autres termes, il n’y aura plus de retrait direct du permis mais une défalcation de points.

Les deux nouveaux documents seront réalisés, en Algérie, par l’Imprimerie officielle et la société privée HB Technologie. Ils seront mis en circulation probablement vers la fin de l’année en cours.

Elyas Nour

Notez cet article