Le litige entre la sécurité sociale algérienne et les hôpitaux français se poursuit. Le ministre du Travail, Mohamed El Ghazi a en effet déclaré que hôpitaux français surfactureraient les soins aux Algériens.

Le ministre a insisté sur le fait que les comptes de la sécurité sociale algérienne ne sont pas reluisants à cause d’absence de transparence dans ses relations avec les hôpitaux français.

Le litige entre hôpitaux français et la Caisse nationale des travailleurs salariés (CNAS) date de plusieurs années. Les arriérés se sont élevés à près de 30 millions d’euros. La partie algérienne a, selon toute vraisemblance, réglé la totalité de la facture.

Par ailleurs, le ministre du Travail a révélé que la caisse nationale des retraités connaît de graves difficultés financières. «La CNR est aidée par d’autres caisses, notamment la CNAS et la CASNOS », a indiqué le ministre. Il a affirmé que le problème va être soulevé lors de la prochaine réunion Tripartite qui se tiendra en juin prochain, à Alger.

Essaïd Wakli