Ordonner ses virements et régler ses factures d’eau n’importe quand, de n’importe où, avec un simple SMS, une réalité en Algérie !

NTIC sur le marché algérien, spécialiste du domaine bancaire, organise le 25 Mai 2016 à l’hôtel SOFITEL, un événement autour des solutions de mobile banking intitulée « LE m-BANKING EN ALGERIE AUJOURD’HUI ». L’objectif de ce séminaire est d’aborder les enjeux du m-Banking, de présenter l’initiative HIO (Hub Inter-Opérateurs) et d’exposer le pilote de règlement de facture par SMS en cours en partenariat avec SEAAL, Djezzy, la BEA et BNP Paribas El Djazair.

Selon le professeur Brahimi Aïssa de l’université de Khémis Miliana, 3 700 milliards DA circulent hors circuit bancaire contre 2 324 milliards DA présents dans les structures financières. Cette très grande masse de liquidités hors circuit bancaire, outre le manque à gagner en termes de fiscalité, constitue un frein à l’investissement. Pour le Dr Samir Aït Akache de l’université de Bouira, le recours aux moyens modernes de paiement est à même de résorber le marché parallèle de la monnaie.

En Algérie, toutes les banques commerciales, publiques et privées, ont lourdement investi sur des services e-Banking. Cependant, deux ans après le lancement de l’internet mobile 3G, les banques algériennes, publiques ou privées, ont peu investi sur la mobilité ; peu de banques proposent des applications mobiles à leurs clients. Hormis quelques initiatives, le reste des établissements bancaires n’a pas encore franchi le cap de la mobilité. Il ne s’agit pas de paiement mobile, pour lequel l’ensemble des acteurs (banques et entreprises) attendent un aboutissement de la législation pour l’encadrer ; mais d’applications mobiles, utilisables sur Smartphone avec un accès internet, permettant de garder le contact avec sa banque lorsqu’on est en déplacement.

En introduction du séminaire, Abdelkader SALHI, Gérant de Kepler Technologies, est revenu sur le concept de m-Banking; ce procédé qui regroupe l’ensemble des techniques permettant de réaliser des opérations bancaires (consultations, virements) à partir d’un téléphone mobile. Il a ensuite présenté l’initiative Hub Inter-Opérateurs 0.4, HIO, dont la finalité est de permettre aux populations algériennes bancarisées d’accéder à des services de m-Banking adaptés à leurs besoins ; tout en accompagnant les banques et établissements financiers vers l’amélioration, la diversification et l’extension des offres de produits et de services bancaires.

Une première expérience pilote de m-Banking a été partagée avec l’assistance. Il s’agit du règlement de factures par simple SMS pour les clients de SEAAL bancarisés chez BNP Paribas El Djazair, par l’intermédiation du HIO de Kepler Technologies. Cette solution permet à la banque de proposer à ses clients d’émettre un ordre de virement au profit du facturier en adressant un SMS sécurisé à sa banque.

Mme Lamia DJAMA, Chef de Projet BNP Paribas El Djazair, explique que dans le cadre de sa stratégie de recherches et développements, la banque a développé en pilote le service de virements par SMS qu’elle expérimente depuis 1 mois en partenariat avec SEAAL. Une démonstration du service est réalisée sur place pour présenter à l’assemblé les étapes du projet.

  1. Issam Hosny ROUZEIK, Manager Clientèle à la SEAAL, rappelle la volonté de la compagnie des eaux d’améliorer de manière très significative la qualité du service fournie à ses clients ; dans laquelle s’inscrit le règlement de la facture d’eau de n’importe où, à n’importe quel moment, avec un simple SMS en toute sécurité.

Un cadre supérieur d’une banque publique, dont le processus de mise en œuvre de la solution HIO est en cours, explique que le m-Banking s’inscrit dans une optique plus large de «banque à distance». Sa finalité est de développer des produits financiers et des canaux de distribution alternatifs pour améliorer l’inclusion financière, en particulier dans les zones les plus isolées, faciliter les transactions commerciales, réduire le coût des transactions et d’accès aux services bancaires et mettre en pratique, la directive politique de réduction des liquidités hors circuit bancaire. Ce cadre supérieur indique aussi que le m-Banking repose sur les infrastructures existantes de téléphonie GSM et exploite le succès incontestable de la téléphonie mobile : plus de 43 millions d’abonnements en 2015, selon l’ARPT.

Tous les intervenants s’accordent à dire que l’offre HIO de Kepler Technologies est unique en Algérie. L’écosystème mis en place vise à élargir la gamme de choix existants des établissements financiers traditionnels; mettant à leurs dispositions une large gamme de service m-Banking clé en main permettant à l’institution financière adhérente de proposer à son client la gestion de son compte courant via son téléphone mobile; et ainsi densifier les services consultatifs, mais surtout transactionnels pratiquement inexistants actuellement. L’écosystème HIO s’inscrit donc parfaitement dans la politique nationale définie pour le secteur financier, en contribuant à réinjecter des liquidités dans le circuit bancaire. Cette expérience est amenée à se généraliser avec l’adhésion des Grands Facturiers et lnstitutions Financières à l’écosystème HIO; et ce, au bénéfice des populations bancarisées qui bénéficieront d’un service m-Banking bon marché, simple et sécurisé.

 

 

Notez cet article