Le directeur du CHU Mustapha Bacha s’est approprié, le 4 mai dernier, les prérogatives de ses agents de sécurité pour disperser, à coups de de jets d’extincteur, un rassemblement tenu par les adhérents du Syndicat National des Praticiens de la Santé Publique (SNPSP).

Le SNPSP a rendu public un communiqué via son site internet dans lequel il dénonce «un fait à la fois grave et inédit et constituant une violation de tous les usages et de l’éthique censés régir la grande famille de la santé». Il dénonce également «une atteinte à la dignité de tout le corps médical».

Les agissements de ce responsable renseignent sur l’état de déliquescence du service public et témoigne du sentiment d’omnipotence qui anime les responsables algériens à toutes les échelles.

https://www.youtube.com/watch?v=C53nXrwUgXk

Massi M.