La ville de Zighoud Youcef, dans la wilaya de Constantine, a vécu, mardi, une journée pour le moins agitée. Un mouvement de protestation contre l’implantation d’une décharge publique dans la localité a été durement réprimé, entraînant de violentes émeutes.

La ville de Zighoud Youcef, de son nom berbère antique Smendou, située à 20 km du chef-lieu de la wilaya Constantine, a été, hier mercredi, le théâtre de violents affrontements entre les services de sécurité et la population. Tout a commencé lorsque les habitants ont tenté d’organiser une marche de protestation afin d’empêcher l’implantation dans leur commune d’une décharge publique destinée à recevoir les déchets ménagers de la grande métropole de l’Est. Les services de sécurité sont alors durement intervenus, usant, comme l’indique la vidéo, de méthodes inacceptables. Les véhicules de la police ont en effet pourchassé les manifestants dans les venelles de la ville à grande vitesse, au risque de leur causer de graves préjudices physiques.

Advertisement

Le projet d’implantation d’un centre d’enfouissement dans la localité n’est pas tout à fait une nouveauté. A vrai dire, il vient entériner un fait accompli. Une décharge sauvage, située à quelques petites encablures des habitations, existe en effet depuis des années. Ce foyer d’incommensurables désagréments empoisonne la vie de la population qui observe, impuissante, une explosion de toutes sortes de maladies.

Cette situation inquiète d’autant plus les habitants de la ville natale de l’illustre Kateb Yacine que l’hôpital, qui faisait leur fierté, a été fermé pour des raisons obscures.

R. Ikhen.