En freinant l’importation de véhicules, le gouvernement a fait gagner à l’Etat plus d’un milliard de dollars. C’est ce qu’indique les douanes qui précisent que la facture d’importation des véhicules a reculé à près de 555 millions de dollars (usd) durant les 5 premiers mois de 2016 contre  1,72 milliard usd durant la même période de 2015, soit une baisse de 1,165 milliard  usd (-68%).

Quant aux quantités importées, elles ont chuté de 75% avec 35.925 véhicules importés entre début janvier et fin mai 2016, contre 144.060 unités sur les cinq premiers mois de 2015, soit une réduction de 108.135 véhicules, selon les données provisoires du Centre national des statistiques des Douanes (CNIS). Fixé initialement à 152.000 unités pour l’année 2016, le contingent quantitatif d’importation des véhicules a été réduit à 83.000 unités.

« Nous avons fait l’effort de réduction car il fallait rationaliser nos  importations et ne plus importer de véhicules pour les stocker. Nous importerons essentiellement les véhicules dont les acheteurs sont déjà connus (à travers les commandes faites par ces derniers) », avait déclaré récemment le ministre du Commerce, Bakhti Belaïb.

Essaid Wakli

Notez cet article