L’ambitieux et très attendu film sur Larbi Ben M’hidi, l’un des personnages les plus illustres de la Révolution algérienne, est aujourd’hui à l’arrêt à cause des difficultés financières que rencontrent les producteurs de ce biopic tourné en Algérie et à l’étranger notamment en Tunisie. 

« Le budget initial du film est de 100 milliards de centimes. Et nous n’avons pas réussi à les trouver. Il nous manque encore 15 à 20 % de ce budget pour que l’on puisse terminer le tournage », explique le réalisateur et producteur de ce Film, Bachir Derrais, sur le plateau de l’émission « Kihna Ki Nass », diffusée par KBC TV. D’après cet interlocuteur, ce film est le « plus important du cinéma algérien depuis l’Indépendance ». Les scènes ont été tournées dans 9 wilayas à travers le pays et trois pays étrangers, la Tunisie, l’Egypte et le Maroc. « Nous avons reconstitué des scènes authentiques pour raconter la vie et le parcours de Larbi Ben M’hidi. Nous étions obligés de partir à l’étranger pour retrouver certains décors et des ressources humaines qualifiées dans les métiers cinématographiques », a indiqué encore Bachir Derrais. Ce dernier a fait remarquer que la chute de la valeur du Dinar a été fatale pour le tournage car elle fait exploser les coûts de production.