Chute libre pour Hamid Melzi. Le tout puissant directeur général de la résidence d’Etat de Club des Pins n’a pas pu empêcher la démolition d’un restaurant en cours de construction par son fils dans le périmètre de la résidence d’Etat de Moretti, tout près de la Résidence d'Etat.

Les gendarmes, munis d’un ordre de démolition signé du Wali d’Alger, ont procédé à la démolition de la bâtisse qui devait abriter le futur restaurant luxueux du fils de ce haut responsable très influent et réputé pour bénéficier d'une importante couverture dans les arcanes du sérail algérien. Selon une source de la gendarmerie nationale, Hamid Melzi a profité de son poste de responsable à la tête de la résidence d’Etat pour prendre illégalement le terrain d'un ancien restaurant, le célèbre Hacienda de Moretti, fermé depuis la fin des années 90, qu’il a transféré à son fils. Le terrain en question abritait un établissement naguère très couru. Appartenant par le passé à l’Entreprise de Gestion Touristique (EGT) de Moretti, un organisme “enterré” après la naissance de la résidence l’Etat, le restaurant Hacienda  a été cédé depuis peu à Mouloud Melzi, le fils de Hamid Melzi, dans des conditions pour le moins opaques.

Advertisement

Ne disposant d'aucune autorisation pour justifier la poursuite les travaux de réaménagement de l'Hacienda, la gendarmerie a dépêché ses bulldozers pour mettre fin à cette situation de non-droit.   Rappelons enfin Hamid Melzi, directeur de la résidence de Club des Pins depuis une vingtaine d’année, a défrayé à plusieurs reprises la chronique. Plus récemment, son fils a acquis dans des conditions troublantes l’entreprise Vita Jus, spécialisée dans la production des jus de fruits.