Le directeur général de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications a été démis de ses fonctions par la ministre du secteur, Imane-Houda Faraoun, a-t-on appris de différentes sources. Mohamed Toufik Bessaï a donc quitté ses fonctions ce mardi en pleine tempête médiatique à propos des coupures des réseaux sociaux pour éviter des fuites des sujets du Baccalauréat.

Selon d’autres sources, c’est le DG qui aurait demandé à partir de lui-même pour des raisons non encore connues. Mohamed Toufik Bessaï est nommé à la tête de l’ARPT depuis 2013. Cet établissement est le gendarme des télécommunications dans le pays.

Par ailleurs, la société Saidal Mohamed Hamouche est limogé. Lui qui a été nommé en novembre 2015 est vite débarqué à cause notamment de la gestion « catastrophique » de l’entreprise. Une gestion qui a poussé des dizaines de cadres à quitter la société. Hamouche a été nommé PDG par intérim en novembre 2015 en remplacement de Boumediène Derkaoui, limogé pour avoir refusé de signer des accords avec certaines sociétés.

Essaid Wakli

Notez cet article