Rebondissements dans l’affaire d’El-Khabar. La justice algérienne vient de décider de bloquer la transaction commerciale qui a permis au groupe Cevital, dirigé par Issad Rebrab, de racheter El-Khabar et sa chaîne de télévision KBC. En effet, Le tribunal administratif de Bir Mourad Raïs (Alger) décidé mercredi de geler les effets de l’acte de vente dans l’affaire du rachat des actions du groupe média El Khabar par Ness-Prod, filiale du groupe Cevital.

Le jugement a été annoncé par le président du tribunal administratif en présence de la défense des deux parties. Le ministère de la Communication avait introduit une action en référé auprès de ce tribunal sur la conformité du rachat du groupe de presse El Khabar par le groupe agroalimentaire Cevital en se basant sur les dispositions de l’article 25 du Code de l’information. Cet article stipule qu' »une même personne morale de droit algérien ne peut posséder, contrôler ou diriger qu’une seule publication périodique d’information générale de même périodicité éditée en Algérie ». En vertu de cette transaction, le groupe Cevital a acquis plus de 80% des actions du groupe El Khabar, une Société par actions (SPA) incluant le journal éponyme, la chaîne de télévision KBC, les imprimeries et une société de diffusion. L’avenir du groupe El-Khabar est en danger à la lumière de cette décision qui pourrait avoir de graves conséquences sur la pérennité financière de l’un des médias les plus incontournables en Algérie.

Advertisement