C’est sur la pointe des pieds que le commandant en chef de l’Africom, le général David Rodrioguez, est venu en visite en Algérie. Il a été reçu, dimanche, à Alger, par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal.

Le Premier ministre et son hôte ont procédé à «un échange de vues sur  un certain nombre de questions relatives à la situation sécuritaire prévalant dans le continent africain et, notamment, dans la sous-région», précise un communiqué des services du Premier ministre. Les deux responsables ont ainsi «abordé les derniers développements  intervenus dans a région du Sahel, particulièrement en Libye, ainsi que les  efforts déployés pour le rétablissement de la paix et de la stabilité».

Advertisement

Le chef de l’Africom, qui commande les armées américaines en Afrique, mais dont le siège est en Allemagne, vient régulièrement en Algérie pour discuter notamment de la situation sécuritaire en Libye et au Sahel. Mais il communique rarement sur les activités de son armée dans cette zone où opèrent de nombreux escadrons des forces spéciales américaines. Des bases sont implantées partout dans la région, à commencer par le Maroc et le Nigéria.

Essaïd Wakli