La Banque Mondiale (BM) prévoit un avenir plutôt serein pour l’économie algérienne. Malgré la crise née de la chute des prix des hydrocarbures, l’économie algérienne va connaître une croissance estimée à 3,4 % contre 2,9 pour l’année écoulée, indique l’institution de Bretton woods dans son rapport de conjoncture pour l’année en cours.

Pourtant, les prévisions de croissances sont revues à la baisse. Initialement, la BM tablait sur une croissance économique de 3,9%, ce qui ne l’a pas empêché de souligner que la croissance restera soutenue grâce à l’entrée en production de plusieurs projets gaziers et à la solidité de l’activité hors hydrocarbures.

Par contre, la BM a légèrement relevé ses projections de croissance pour l’Algérie en 2015, en estimant la progression du PIB à 2,9% contre une prévision de 2,8% anticipée en janvier dernier.

La Banque mondiale observe, par contre, que le gouvernement algérien épuise très vite ses réserves de change. Ce qui risque, à terme, de poser de sérieux problèmes de disponibilité des devises.

Essaïd Wakli