Ce Ramadhan, un « objet télévisuel non identifié » va débarquer sur les écrans algériens. Sur la chaîne KBC, une nouvelle émission, un Talk-Show, sera diffusée chaque soir vers 23 H 15. Satire, chanson engagée, liberté de ton, chroniques qui sortent des sentiers battus et un traitement de l’actualité qui ne reconnaît ni les tabous ni les non-dits, « Kihna Ki Nass » est un Talk-Show original qui ne manquera pas de susciter l’intérêt des téléspectateurs algériens.

Animée et conçue par Mustapha Kessaci, « Kihna Ki Nass » regroupe un groupes de chroniqueurs et d’artistes aussi talentueux qu’impertinents. Sur le plateau, on retrouve en compagnie de Mustapha Kessaci, Hmida Ayachi, écrivain, journaliste et ancien directeur de Publication du quotidien El-Djazaïr News, qui a cessé de paraître à la suite de nombreuses pressions politiques, Abdou Semmar, Rédacteur en chef et responsable d’Algérie-Focus, ainsi que Salima Abada, chanteuse et actrice.

Les trois chroniqueurs sont épaulés par les comédiens de la troupe El-Moudja de Mostaganem qui exécute des chorégraphies réalisées par Hanane Boudjemma. Les « Zvitis » est l’autre surprise de cette émission. Ce duo d’humoristes vous fera chavirer de rire en tournant en dérision les événements qui marquent au quotidien l’actualité nationale et internationale.

De nombreuses personnalités nationales se sont prêtés au jeu des interviews et chroniques proposés par l’équipe de « Kihna Ki Nass ». On peut citer, à titre d’exemple, Abdellah Djaballah, Abderrezak Mokri, Sofiane Djilali, le joueur de l’équipe nationale de football, Hilal Soudani, l’ex-député controversé Nordine Aït Hamouda, et bien d’autres encore. Vous l’avez bien compris, « Kihna Ki Nass » est bel et bien un rendez-vous immanquable…

Notez cet article