Attentat à l’entrée d’un festival de musique en Allemagne/ Les autorités n’excluent pas la piste islamiste.   

0
346

Un demandeur d’asile syrien de 27 ans s’est fait exploser, hier dimanche, à l’entrée d’un festival de musique à Ansbach (Bavière). La police allemande enquête toujours sur la nature de cet acte criminel, alors que le ministre de l’Intérieur du Land de Bavière a  affirmé que c’est un «attentat suicide à caractère islamiste».    

L’engin explosif, actionné aux alentours de 22h12 par le demandeur d’asile syrien, a fait douze blessés, dont trois graves. La déflagration a provoqué un véritable mouvement de panique aux abords du restaurant et de la salle abritant le festival Ansbach Open Music qui a vu affluer 2 500 personnes ce jour là. Cette manifestation a été interrompue. Tout le centre de cette localité de Bavière a été investi par les secours et ses accès bloqués par la police.

Les autorités allemandes montrent de plus en plus de signes d’inquiétude par rapport aux attentats qui ont visé leur pays ces derniers temps. L’attitude du ministre de l’Intérieur du Land de Bavière, Joachim Herrmann, illustre parfaitement cette inquiétude qui s’est manifestée dans des déclarations hâtives à travers lesquelles il a tenu à mettre en exergue le caractère «islamiste de cette attaque». Pour lui, « le fait que l’assaillant ait voulu attenter à la vie d’autrui plaide en faveur de cette hypothèse».

Cela dit, le responsable allemand a tenu à préciser que «l’homme avait déjà tenté de se suicider à deux reprises par le passé, et avait fait un séjour en clinique psychiatrique», ajoutant que pour l’heure, il n’était pas possible de dire si l’auteur était radicalisé, même si aucune piste n’était à exclure.

Les déclarations du porte-parole de la police ont été plus prudentes eu égard aux éléments en sa disposition. Selon lui, le demandeur d’asile syrien qui a d’ailleurs succombé dans l’explosion  était probablement seul. «Il n’y a aucun signe d’autres agresseurs». a-t-il affirmé.

Massi M.