Le ministre de l’Agriculture, du Développement local et de la Pêche, Abdeslam Chelghoum, a indiqué, samedi, lors d’une visite de travail à Mascara, qu’une commission a été mise sur pied pour élaborer un plan global visant à réhabiliter les terres agricoles abandonnées ou peu exploitées.

Le ministre a précisé que cette commission a été installée afin de réfléchir sur les moyens et les efforts à fournir pour exploiter les terres agricoles abandonnées appartenant à l’État et aux privés. Ces terres en jachère constituent 48% de la superficie globale des terres agricoles en Algérie, un potentiel négligé qui doit, selon le ministre, «être mis à profit très rapidement». Des propositions étudiées seront présentées par cette commission fin août.

Le ministre a par ailleurs, affirmé que le gouvernement ne suspendra pas ses aides au secteur agricole, mais qu’il tendra à les orienter «vers ceux qui en ont le plus besoin».

Les agriculteurs possédant des terres irriguées ont été appelés à accorder plus d’importance aux cultures des produits de base comme les céréales, les légumes et les légumes secs.

Massi M.