«Un soldat de l’Etat islamique». C’est ainsi que Daech présente, dans un communiqué diffusé sur Internet, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, l’homme qui a foncé à l’aide d’un camion sur la foule réunie sur la Promenade des Anglais à Nice, le 14 juillet, provoquant la mort de 84 personnes.  

«L’auteur de l’opération mortelle à Nice, France, était un soldat de l’Etat islamique. Il a réalisé l’opération en réponse aux appels à viser les citoyens des nations de la coalition, qui combat l’Etat islamique», peut-on lire dans le texte de l’«agence» de Daech, citant «une source interne».

Depuis l’attaque de jeudi, aucune revendication n’avait été officiellement faite –jusqu’à cette publication via l’agence Aâmaq, utilisée par Daech ce samedi matin.

Cette revendication tardive contraste avec les attentats à Paris et Saint-Denis rapidement revendiqués par Daech, qui les avait programmés et exécutés.