Accusé d’être impliqué dans le scandale des Panama Papers par le journal français Le Monde, dans un l’article intitulé « Les dessous de l’ascension fulgurante de l’industriel Issad Rebrab », paru dans l’édition du 26 juillet 2016, Issad Rebrab a promptement réagi.

Le patron de Cevital dément ainsi  catégoriquement « ces accusations factuellement fausses selon lesquelles il serait impliqué dans le dossier Panama Papers« .

M. Rebrab a indiqué, dans un communiqué parvenu à notre rédaction, avoir « demandé à Me Jean-Pierre Mignard, avocat au barreau de Paris, d’examiner les conditions de réparation pouvant aller jusqu’à une plainte en diffamation ».

A.F.

Notez cet article