Le département d’État américain a établi, dans son rapport 2016 sur la transparence fiscale, une note négative aux pratiques du gouvernement algérien. Pour les auteurs du rapport, l’action des autorités algériennes est insuffisante et tardive.     

 Selon le Département d’Etat, les rapports budgétaires étaient généralement accessibles au public durant la période sujette à cette étude. Selon lui, les informations fournies par les autorités algériennes manquent de consistance.
Le rapport du département d’État américain a également mis en exergue des anomalies dans la gestion du budget. «Les dotations allouées aux entreprises publiques ainsi que les bénéfices réalisés par ces dernières ne sont pas communiquées», a-t-il affirmé, ajoutant que le gouvernement a maintenu des comptes hors budget, (des comptes spéciaux) dont les rapports d’audit ne sont pas accessibles au public.
Malgré le fait que le gouvernement a publié des données, estimées par le département d’État américain comme étant fiables, ce dernier a cependant reproché aux autorités algériennes de s’être abstenues de publier les rapports d’exécution du budget. «Malgré la vérification des états financiers du gouvernement, la Cour des comptes n’a pas publié son rapport public», a-t-il été indiqué dans ce rapport.
Le département d’État a, par ailleurs, tenu à signifier que le gouvernement algérien établissait des rapports tout à fait clairs et transparents concernant les transactions dans le domaine de l’exploitation des ressources naturelles, soulignant également une minutie dans l’application rigoureuse des textes régissant ces activités.
Un certain nombre de recommandations ont été formulées dans ce rapport, pour optimiser la transparence fiscale en Algérie. Pour ses auteurs, la transparence budgétaire de l’ Algérie serait fortement améliorée si les autorités faisaient en sorte de publier un rapport complet sur l’exécution du budget dans des délais raisonnables, de fournir des détails supplémentaires concernant les recettes et les dépenses dans le budget, y compris pour les entreprises d’État, de publier des rapports d’audit des comptes spéciaux et veiller à ce que la Cour des comptes effectue des vérifications concernant les états financiers annuels du gouvernement publiés sous forme de rapport accessible au public.

L’intégralité du rapport du département d’Etat américain sur le lien :

 http://www.state.gov/e/eb/ifd/oma/fiscaltransparency/260301.htm

Massi M. 

Notez cet article