Le tribunal d’Alger a, enfin, rendu son verdict dans l’affaire KBC. Des peines avec sursis et des amendes ont été prononcées.

Ainsi, Mounia Nedjaï, directrice au ministère de la Culture, a été condamnée à un an de prison avec sursis. Le directeur de la chaîne de télévision privée KBC, Mehdi Benaïssa, et son directeur de production Ryad Hartouf se voient infliger chacun,  six mois d’emprisonnement avec sursis.

Pour rappel, les prévenus étaient poursuivis pour fausses déclarations, abus de fonction et complicité d’abus de fonction.

A.F.