L’administration algérienne tente d’utiliser Internet pour faciliter la vie aux Algériens qui font souvent face aux lenteurs administratives dans le règlement de leurs problèmes.

A cet effet, le ministère de la Justice vient de s’attaquer à l’épineux problème des erreurs contenues dans les fichiers d’état civil. Depuis lundi, les citoyens résident en Algérie désireux d’apporter des corrections à un nom, date ou autre indication erronée contenu dans leur fichier peuvent enclencher la procédure via Internet. «Le ministère de la Justice annonce le lancement officiel de l’exploitation de ce nouveau mécanisme, à partir du 23 août 2016. Ce mécanisme permettra à tous les citoyens résidant au niveau national, le dépôt des demandes de rectification électroniques des erreurs contenues dans les actes de l’état civil par Internet. Afin de bénéficier de cette prestation à distance, l’intéressé doit se présenter une seule fois auprès du tribunal pour s’inscrire», indique le ministère de la Justice.

Il est signalé, par ailleurs, que «les citoyens s’étant déjà inscrits pour bénéficier du service de retrait d’un certificat de nationalité et/ou d’un casier judiciaire, peuvent accéder avec le même compte pour bénéficier de cette nouvelle prestation».

Rappelons que la procédure de rectification d’un fichier d’état civil était extrêmement complexe par le passé, nécessitant plusieurs va-et-vient au tribunal et de longs délais d’attente.

 Elyas Nour

Actes d’état civil/ La rectification électronique des erreurs opérationnelle 
2 (40%) 1 vote[s]