Algérie-Maroc/ Des murs en béton des deux cotés la frontière

0
720

Le conflit algéro-marocain prend des proportions inédites. Après avoir fermé leurs frontières communes en 1994 après les attentas de Marrakech, les deux pays se livrent à un nouvel épisode de surenchère: ils sont sur le point de construire des murs des deux cotés de la bande frontalière. Et les informations contradictoires qui y proviennent sont plutôt inquiétantes.

Ainsi, après avoir entamé la construction d’un mur métallique, le Maroc serait en train de le transformer en un ouvrage en béton. Il sera bâti sur plusieurs kilomètres. Ce que vient de confirmer le ministre marocain de l’Intérieur qui évoque la sécurisation des frontières de son pays.

De son coté l’Algérie, qui a achevé le creusement d’une tranchée de plusieurs dizaines de kilomètres pour notamment stopper le travail des contrebandiers, a également entamé la construction d’un mur en béton sur plusieurs kilomètres. Aucun responsable algérien ne s’est exprimé, pour l’heure, sur la question. Mais les versions données localement évoquent la volonté des autorités algériennes de faire barrage aux nombreux trafiquants de drogue qui inondent le pays.

Au-delà des aspects politiques et diplomatiques liés à la construction du Maghreb, la construction de ces murs pénalisent beaucoup les populations frontalières. Des familles entières sont partagées entre les deux cotés de la frontière. Auront-elles un traitement de faveur ? Rien n’est sûr.

Ce qui est par contre certain, c’est que l’Algérie est envahie ces derniers temps par d’énormes quantités de drogue provenant du Maroc.

Essaïd Wakli