Après deux semaines d’angoisse, la petite fille, Nihal Si-Mohand est retrouvée morte non loin du village de ses parents. C’est tôt ce matin que les gendarmes ont contacté la famille de la fillette de 4 ans pour l’informer que les restes humains retrouvés, dimanche et lundi, au lieu-dit Azaghar appartiennent malheureusement à Nihal.

 Une tête d’enfant brûlée et une petite robe ont été récupérées, ces derniers jours, par les gendarmes qui se sont déployés par dizaines autour du village Aït-Abdelouahab, dans la commune d’Aït-Toudert, au Sud de Tizi-Ouzou. Dans un premier temps, la famille espérait que ces indices ne soient ceux de la fillette. Ce qui s’est confirmé après des analyses effectuées au centre de criminologie de la dendarmerie de Bouchaoui, à Alger, rapporte le correspondant de Dzaïr News à Tizi Ouzou.
La petite Nihal Si-Mohand a disparu, le 22 juillet dernier, alors qu’elle jouait devant la maison de ses parents à Aït-Abdelouahab, dans la daïra des Ouacifs. Aucun motif n’est encore avancé concernant les raisons de cette disparition.

Essaïd Wakli