Un ancien conseiller à la présidence a failli tuer un ressortissant algérien vivant en Angleterre, venu passer des vacances dans son pays natal, après lui avoir tiré dessus à plusieurs reprises à cause d’un problème…de stationnement.

Cela s’est passé dans la nuit du samedi à dimanche dans la localité de Zaboudja Allal, dans la wilaya de Chlef, rapporte le quotidien El Khabar. La victime était en train de remettre ses affaires dans une voiture afin de rentrer chez elle en Angleterre, lorsque le mis en cause -dont le nom n’a pas été révélé-, habitant juste à côté, est arrivé sur place et a voulu garer son véhicule. Puisque la ruelle était étroite, l’émigré lui a demandé d’attendre un peu, le temps de mettre tous ses bagages dans la voiture. Et là, les choses ont dégénéré.

L’ancien conseiller à la présidence, à la retraite, n’a rien voulu entendre. Il a sorti une arme afin de forcer l’émigré à se déplacer sur le champ. Ce dernier ne s’est pas laissé faire. L’agresseur a  alors tiré plusieurs coups de feu dans sa direction. Il a ensuite poursuivi la victime qui a tenté de se mettre à l’abri dans une maison voisine, lui a assenant plusieurs coups de crosse sur la tête. La victime a été évacué vers une clinique de Sidi Ghiles. Elle a pu survivre à cette attaque, mais elle a perdu un rein.

L’affaire peut virer à l’incident diplomatique, puisque les proches de la victime, qui dispose de la nationalité anglaise, ont pris attache avec l’ambassade de Grande-Bretagne pour les informer de cette affaire.

A noter que le mis en cause a été arrêté par les services de sécurité quelques heures plus tard.

Elyas Nour