C’est une cuisante défaite pour l’islamophobie en France. La justice française vient de trancher : le port du Burkini est autorisée dans les plages françaises. Le Conseil d’État, la plus haute juridiction administrative, vient, en effet, d’invalider un arrêté municipal de la ville de Villeneuve-Loubet dans les Alpes-Maritimes, au sud de la France, qui interdisait le port du burkini sur ses plages.

« A Villeneuve-Loubet, aucun élément ne permet de retenir que des risques de trouble à l’ordre public aient résulté de la tenue adoptée en vue de la baignade par certaines personnes », peut-on lire dans un communiqué du Conseil d’Etat. « En l’absence de tels risques, le maire ne pouvait prendre une mesure interdisant l’accès à la plage et la baignade », explique le Conseil d’Etat français.  Pour rappel, la plus haute juridiction administrative en France avait été saisie en urgence par la Ligue des droits de l’homme (LDH) et le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), pour qui ce type d’arrêté, pris dans plusieurs dizaines de villes balnéaires depuis fin juillet, est « liberticide ».  Cette interdiction du burkini avait suscité une vague de réaction islamophobe en France.

Notez cet article