Le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication (TIC) a vu sa base de donnée subir une cyberattaque. Le groupement territorial de la gendarmerie nationale d’Alger a annoncé l’arrestation du hacker responsable de cet acte de piratage.

En effet, il est indiqué dans un communique de la gendarmerie qu’«à l’issue des investigations lancées suite à la plainte contre X déposée par le représentant légal du ministère de la Poste et des TIC, la section de recherche et d’investigation d’Alger a réussi le 27 juillet 2016  à arrêter le dénommé (T.A), âgé de 28 ans et titulaire d’un master (2) en informatique, qui a réussi à pénétrer frauduleusement dans la base de données du ministère  de la Poste et TIC».

La gendarmerie poursuit: «Après une enquête approfondie et grâce aux nouveaux moyens technologiques et techniques utilisés, les unités de la gendarmerie ont réussi à identifier le coupable, qui s’est servi de ses connaissances scientifiques pour développer un virus informatique et l’introduire dans le système de traitement automatique des données du ministère concerné», ajoute-t-on de même source.

La Gendarmerie nationale signale, dans le même ordre d’idées, que le mis en cause «avait précédemment réussi à  pénétrer dans les sites électroniques de l’Université des sciences et technologies Houari Boumediene (USTHB) et du Centre de recherches et d’études en informatique».

Ces derniers temps, ce type d’attaques s’est considérablement multiplié. Plusieurs spécialistes avaient évoqué la vulnérabilité des sites et réseaux des institutions étatiques.

Elyas Nour

Notez cet article