L’ENIE, l’Entreprise nationale des industries électroniques, est de retour sur les devants de la scène. Une nouvelle usine entrera en service à Sidi Bel-Abbès au cours du mois d’octobre prochain et 350 à 500 nouveaux postes d’emploi seront créés. 

Le PDG de l’ENIE, Djamel Bekkara, a fait savoir que cette nouvelle usine « sera dotée d’équipements et d’installations technologiques ultra sophistiquée en mesure d’augmenter la cadence de la production et de porter le nombre des postes d’emplois de 350 à 500 postes ». D’après le même responsable, au sein de l’enceinte de cette nouvelle usine, il y aura un centre de recherche expérimentale  au profit de tous les opérateurs du secteur. Le premier responsable de l’ENIE a révélé en dernier lieu dans une déclaration reprise et diffusée par l’APS qu’un vaste programme de formation sera lancé au profit du personnel. D’ores et déjà, des cadres d’Enie ont suivi des sessions de formation aux USA, en chine, et au Japon dans l’objectif de mieux maîtriser les dernières technologies du domaine.