Le juge anti-corruption français, Renaud Van Ruymbeke, magistrat du pôle financier de Paris, a été officiellement saisi à propos de l’appartement parisien de la fille du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, un bien immobilier de grande valeur acquis dans des conditions opaques. 

C’est Rachid Nekkaz qui a interpellé le juge français pour « faire saisir l’appartement de 860 000 € (15 milliards centimes) de la fille du Premier ministre, Sellal, sis à Paris, au 76 avenue des Champs-Elysées », indique l’homme politique algérien sur sa page Facebook. Rachid Nekkaz soupçonne la famille de Sellal de verser dans des affaires de « blanchiment d’argent ».

La fille du Premier ministre a été assistée par le très sulfureux Omar Habour, l’un des principaux acteurs du scandale de Sonatrach/Saipem, pour l’ouverture d’un compte bancaire offshore au Panama. Omar Habour a également joué les intermédiaires en faveur de Najat KHELIL, l’épouse de Chakib Khelil. En France, l’appartement parisien d’Omar Habour, d’une valeur estimée à 2,8 millions € ( soit 50 milliards de centimes) a été saisie par la justice française en février 2014 pour une affaire de « blanchiment d’argent ».

Au regard des liens troublants qui unissent la fille de Sellal et Omar Habour, Rachid Nekkaz demande au juge français Renaud Van Ruymbeke d’enclencher une enquête approfondie.

La justice française va-t-elle répondre favorablement à cette requête ? Quoi qu’il en soit, la famille Sellal se trouve plus que jamais au cœur d’une énième polémique aux relents de scandale.