Le dossier de l’accession de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) n’est pas enterré. Le prochain responsable devant mener les négociations sur l’adhésion de l’Algérie sera, prochainement, désigné indiquent des responsables du ministère du Commerce.

«Le mandat de M. D’Alotto en tant que représentant permanent de l’Argentine  auprès de l’OMC s’est achevé fin mai dernier. Les procédures sont en cours pour la désignation d’un autre président du groupe de travail chargé de l’accession de l’Algérie à cette organisation », a souligné à l’APS une source du ministère du Commerce. « Nous sommes consultés par l’OMC mais c’est son Conseil général qui  va désigner le nouveau président puisque le groupe de travail est un organe de l’organisation », a expliqué la même source.

L’Algérie reste l’un des derniers pays au monde à ne pas adhérer à l’OMC. Les autorités soufflent toujours le chaud et le froid. Certains responsables avancent que l’adhésion à cette organisation est un objectif. D’autres avancent que le pays n’est pas pressé.

A ce jour, l’Algérie a mené 12 rounds de négociations multilatérales durant lesquels elle a traité 1.900 questions liées essentiellement à son système  économique. Elle a aussi tenu plus de 120 réunions bilatérales avec une vingtaine  de pays, qui ont été couronnées par la conclusion de six accords bilatéraux avec Cuba, le Brésil, l’Uruguay, la Suisse, le Venezuela et l’Argentine.

Essaïd Wakli

Notez cet article