L’accès aux plages est devenu un véritable problème pour des milliers d’estivants dans quasiment toutes les régions du pays. A Alger, la gendarmerie nationale a mobilisé des centaines d’éléments pour assurer un service gratuit aux citoyens.

A cet effet, pas moins de 1400 gendarmes ont été mobilisés, depuis le 29 juillet, pour «débarrasser» les plages algéroises des malfaiteurs qui y règnent en maîtres absolus. Ça ne sera pas une mince affaire vu qu’au niveau de certains sites, des jeunes ont la main-mise les lieux depuis quelques années déjà et ont l’habitude d’amasser des sommes considérables chaque été de la location de parasols, transats et autres tables de plages. Ses entant au dessus des lois, certains de ces jeunes y interdisent l’accès à toute personne n’ayant pas loué un parasol au prix minimal de 500 dinars.

L’activité de location de parasols et autres accessoires est soumise à une réglementation et des autorisations. Les éléments de la gendarmerie nationale ont déjà procédé à la saisie d’importants lots de ces équipements à l’est d’Alger. Il est question, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, entrer autres, de plus de 1000 chaises, 264 tables en plastics, 280 parasols.

Elyas Nour