Le «piratage» ou le «blocage» des compteurs électrique, une pratique courante en Algérie, ne résistera apparemment pas à l’évolution technologique. La Société de distribution d’Alger (SDA), filiale de Sonelgaz, a entamé une opération de remplacement des compteurs. Les nouveaux ne pourront être «trafiqués», assure-t-on.

Le relevé de la consommation ne se fera plus manuellement mais à distance. Chaque compteur est équipé d’un modem qui transfère, en temps réel, toutes les donnés à la société. La facture se fera sur cette base. L’opération a débuté à El Harrach.

«L’introduction de ce système entre dans le cadre de la mise en oeuvre du projet Terminal de saisie portable (TSP), initié par le groupe Sonelgaz et la Société de distribution d’Alger (SDA), prévu pour l’ensemble des communes de la wilaya d’Alger dans le but de résoudre le problème d’inaccessibilité aux compteurs et d’éradiquer les erreurs de relève», indique-t-on dans un communiqué. Il faut dire que les agents de la Sonelgaz chargé de la relève des compteurs font face à d’énormes difficultés quelques fois. En plus des clients qui trouvent le moyen de «bloquer» leurs compteurs, ne les débloquant que deux ou trois jours avant le passage de ces agents, dans certains cas l’accès à l’intérieur des domiciles où les compteurs sont installés, leur est carrément interdit sous prétexte qu’il n’y a aucun homme à la maison.

En tous cas, le manque à gagner est énorme. Ce système de relève à distance a été adopté par l’entreprise publique depuis quelques années déjà, mais sa concrétisation sur le terrain a tardé. Aujourd’hui Sonelgaz compte y remédier.

Elyas Nour

Notez cet article